CARLO CINOTTO ARRIVE À ERFOUD EN VAINQUEUR D’ÉTAPE T3

RALLYE OILIBYA MAROC

 

Mercredi, 5 octobre 2016

 

3e Spéciale : Tagunite – Erfoud

Liaison : 58 km – Spéciale : 315 km – Liaison : 17 km – Total : 390 km

 

 

Le Rallye OiLibya Maroc arrive à Erfoud après une étape « sans assistance » et un très beau bivouac dans le désert, non loin de Tagunite. Pas d’assistance donc mais l’autorisation de travailler dans le parc « fermé » pour remettre, tant bien que mal, les Polaris RZR 1000XT+30 en état pour repartir pour 390 km.

 

C.Cinotto/Arnoletti n°391 – 25es en 3h45’42 : « Ce fut deux jours difficiles et très durs. Avec les étapes sans assistance, on sait quand on part mais pas quand on arrive. Nous avons eu quelques petits soucis mais rien de grave et aujourd’hui, les 300 km ont volé ! » »

 

P.Cinotto/Dominella n°392 – 28es en 3h51’04 : « Hier, nous sommes perdus un peu et nous avons tordu le bras arrière sur de l’herbe à chameaux et notre assistance rapide, Guido, a réparé dans la nuit. Aujourd’hui, nous avons perdu du temps à chercher un waypoint en fin de spéciale. »

 

Galimov/Polato n°394 – 32es en 3h58’05 : « Ce n’était ni une bonne ni une mauvaise journée pour nous, raconte le Russe au bivouac de Tagunite. Nous avons dû changer trois courroies sur la piste, sur du plat… et ensuite, nous nous sommes perdus 10 à 15 minutes !  Nous nous sommes aussi perdus une quinzaine de minutes après les dunes… Aujourd’hui, rien de spécial à part que nous nous sommes fait doubler par une voiture rapide qui s’était arrêtée et nous avons mangé de la poussière ! »

 

Domzala/Gospodarczyk n°390 – 39es en 4h51’38 : « Hier, nous avons eu une crevaison à 4 km du départ ensuite, à part qu’il fait chaud comme en enfer ! Nous avons dormi sous tente dans un magnifique bivouac et nous avons passé une super soirée. Aujourd’hui, nous avons connu un problème avec une roue et perdu 50’… Je suis super fatigué après avoir piloté 5h et je veux une douche !»

 

Austick/Butler n°395 – 38es en 4h35’48 : « Hier, Marco nous a rejoint dans les dunes et nous l’avons suivi pendant quelques cordons. J’ai alors compris comment il fallait passer et je me suis régalé. Malheureusement, comme beaucoup d’autres, nous nous sommes perdus à la sortie des dunes. La journée fut longue et c’est dur de rester autant de temps concentré. Sur la piste, nous avons vu des tas d’animaux que : dromadaires, ânes, chèvres… Le bivouac dans les dunes était magique, super… Quelle expérience incroyable ! Aujourd’hui, je suis devenu dépendant des rallyes ! Je n’ai presque pas dormi de la nuit tant j’ai de l’adrénaline… Nous fonctionnant vraiment vraiment bien avec Michael, il a super bien navigué et je suis content car nous n’avons pas crevé ! »