BAJA ARAGON : VICTOIRE DE DOMZALA ET GOSPODARCZYK EN T3 LIGHT DEVANT GARROUSTE/DELMAS ET MOZAS/DELAUNAY !

 

BAJA ARAGÓN

 

Dimanche 26 juillet 2015

Spéciale : 180 km

 

 

 

La deuxième et dernière journée de la Baja Aragon est plus courte que la première avec une seule spéciale de 180 km mais très intense. Alors que les températures grimpent au thermomètre, l’équipage des Rookies polonais Aron Domzala et Szymon Gospodarczyk remporte la catégorie des T3 light devant les équipages français Garrouste/Delmas et Mozas/Delaunay, tous deux victimes de casses mécaniques.

 

ARON DOMZALA/SZYMON GOSPODARCZYK n° 273 – 23es au général provisoire – 1ers T3 LIGHT – 2es T3: « Nous ne nous sommes jamais arrêtés aujourd’hui et donc je suis resté concentré très longtemps… Maintenant, à l’arrivée au bivouac, j’ai encore la tête sur la piste mais je réalise que j’ai remporté une manche du championnat du Monde FIA des T3 Light ! Je suis vraiment très content de cette performance pour une première course dans cette nouvelle discipline pour moi.

En WRC, on est tout le temps à la limite… ici aussi mais à la différence que derrière le virage, en Rallye Tout Terrain, on ne sait jamais ce que l’on va trouver… J’aime aussi le challenge d’avoir à rester concentré très longtemps — 3 heures d’affilée aujourd’hui — et aussi d’être en grande forme physique quand il faut rouler 7 ou 8 heures de Spéciales. »

 

PATRICE GARROUSTE/BENOÎT DELMAS n° 276 – 2es T3 Light : « Nous avions roulé super fort et nous pointions en 15e position quand nous avons, à 40 km de l’arrivée, cassé un cardan arrière. Nous avons décidé de continuer ainsi vers l’arrivée pour ne pas perdre de temps mais nous avons cassé le deuxième et plus loin, le pont avant. Aron Domzala s’est très sportivement arrêté pour nous offrir les pièces de rechange qu’il avait avec lui mais nous n’avons pu changer qu’un seul cardan… Comme nombre de pilotes, nous avons pris la forfaitaire. »

 

ÉRIC MOZAS/SÉBASTIEN DELAUNAY n° 237 – 3es T3 Light : « Décidément, cette Baja Aragon aura été sous le signe de la mécanique pour nous ! À 200 mètres, du départ, nous avions déjà crevé… et ensuite, 5 km plus loin, à la sortie d’un virage, dans la ligne droite, le train avant s’est affaissé, rotule cassée ! Nous avons réparé mais cela a pris du temps et au km 125, l’organisation nous a fait sortir et nous avons écopé de la forfaitaire de 4h20′ comme beaucoup d’équipages.

C’est dommage car j’ai beaucoup aimé le circuit, très technique et les paysages magnifiques.

Maintenant, le prochain rallye sera en octobre, au Maroc.”