Communiqué de presse 02_2019

Pisco (Pérou) – Un peu plus de 80 km de spéciale avec des dunes de hauteur moyenne et des passages entre oued ont ouvert la 41ème édition du rallye Dakar qui a débuté ce matin, le 7 Janvier, de la capitale Lima pour rejoindre Pisco, une ville sur l’Océan Pacifique. Une étape de 331 km au total (dont 247 de liaison) a permis aux concurrents de se plonger au cœur de la plus noble aventure automobile du monde qui se déroule entièrement cette année sur le territoire du Pérou avec 10 étapes et 5 000 km (dont 3 mille de SS).

Avec les couleurs officielles de CST Tyres, les français Eric Abel et Christian Manez (#341) ont franchi le finish de la première speciale Dakar 2019 avec un temps de 1h20’09”: “C’était un entraînement amusant vu les étapes des prochains jours – explique Christian Manez – Au cours des 84 km de cette première SS nous avons affronté des dunes de hauteur moyenne, du oued avec du sable et des fonds pierreux et enfin une corde de dunes qui nous a menés à la ligne d’arrivée”. .

Après avoir remporté la deuxième place au Abu Dhabi Desert Challenge de l’année dernière, le Polonais Maciej Domzala, piloté par son compatriote Rafal Marton, a ramené le Polaris RZR 1000 Turbo #376 à l’issue de cette course spéciale avec le temps de 1h39’29”. Pour Maciej, la spéciale du jour constituait un bon test pour se familiariser avec Polaris.

Les débuts sur le Dakar du Mexicain Santiago Garcia Creel, piloté par le Polonais Szymon Gospodarczyk, ont permis au pilote du Polaris RZR #362 de remporter le deuxième meilleur temps pour l’équipe française de Gorrevod avec 1h34’02”: “J’ai eu beaucoup de plaisir à piloter sur le sable et cette spéciale a été un bon test pour commencer le Dakar – commente Santiago – Les dunes d’aujourd’hui n’ont pas été difficile, mais à partir de demain je pense que  les jeux seront plus difficiles “.

Bon test enfin pour l’équipage français #359 composé de Ronald Basso et Julien Menard qui a conclu la SS en 1h37’18” meme si s’est attardé à la ligne d’arrivée à cause d’une crevaison qui a malheureusement fait perdre dix minutes.

Un peu plus de 1h54′ de temps pour Marco Piana, piloté par le Suisse Steven Griener, pour terminer les 84 km de la spéciale de la journée, en restant toujours disponible pour aider rapidement le 4 Polaris RZR du Team Xtreme+.

Pour demain, 8 Janvier, le tracé du Dakar 2019 prévoit 211 km de liaison et 342 de spéciale: les équipages partiront de Pisco pour rejoindre San Juan de Marcona. Abel/Manez à 6:40, à suivre Creel/Gospodarczyk (6:56) et Basso/Menard (6:58). Pour conclure l’ordre de départ de l’équipe française, Domzala (7:00) et le chef d’équipe Marco Piana (7:08:30).

Bureau de Presse Xtreme Plus Team

Sonja Vietto Ramus

sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 01_2019

Lima (Pérou) – Avec la cérémonie officielle à Magdalena del Mar, Lima, la 41ème édition du Dakar, qui se terminera le 17 Janvier, toujours dans la capitale péruvienne après 10 étapes et 5 mille km dont 3 mille de spéciale, a commencée aujourd’hui 6 Janvier. Après les vérifications techniques et administratives des derniers jours, les équipages Xtreme Plus ont décollé au volant des Polaris RZR 1000 Turbo préparées dans les ateliers français de Gorrevod. Titulaire officiel de CST Tyres, les français Eric Abel et Christian Manez (#341) seront sur la piste demain pour leur première participation au plus célèbre rallye du monde: les deux amis, qui participent depuis longtemps aux rallyes-raids, soutiennent aussi l’association Léo dédiée aux petits patients atteints de myélome. De Pologne, Maciej Domzala et Rafal Marton, sur Polaris RZR 1000 Turbo #376, seront au départ de leur deuxième course après le Abu Dhabi Desert Challenge de 2018, dans lequel il ont remporté la deuxième place au classement général. L’objectif du pilote polonais est de franchir la ligne d’arrivée de cette édition du Dakar aux côtés d’un copilote qui compte dix courses de rallye ainsi que des championnats de cross-country en Pologne et en Europe. Début dans le Dakar également pour le Mexicain Santiago Garcia Creel dans la course avec le Polaris RZR 1000 Turbo #362: avec le vainqueur de compétitions prestigieuses comme la Baja 1000, Baja 500 et San Felipe 250, il y aura le Polonais Szymon Gospodarczyk. Avec le numéro 359 sur le Dakar 2019, Ronald Basso sera associé à Julien Ménard. Tous deux français, ils ont concouru au rallye Merzouga, Baja Portalegre 500 et rallye Dakar dans la catégorie auto. Troisiémes sur Polaris RZR à Merzouga 2017, ils feront face à ce nouveau défi aux couleurs de l’équipe française Xtreme Plus. Enfin, Marco Piana, Team Manager de l’équipe Xtreme+, sera sur la piste avec le Toyota Land Cruiser #380 afin d’aider rapidement les équipages Polaris. Avec lui, le co-pilote suisse Steven Griener. Pour rendre l’aventure du Dakar possible, les pilotes Xtreme Plus disposeront d’une solide équipe de mécaniciens pour un total de 5 véhicules de soutien (2 Man 4×4, 1 Renault Mascot, 1 Renault Kerax et 1 voiture de presse Ford 150) disponibles de bivouac au bivouac. En plus il y aura le véhicule d’assistance rapide engagé dans la course. Demain, le 7 Janvier, le Dakar 2019 débutera avec sa première étape qui, de Lima, ira vers Pisco pour un total de 331 km, dont 247 de liaison et 84 de spéciale: le parcours accompagnera les èquipages de la capitale du Pérou à la jolie ville surplombant l’Océan Pacifique, dans la région d’Ica.

Bureau de Presse Xtreme Plus Team

Sonja Vietto Ramus

sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 12_2018

Avec la victoire à la Baja Portalegre 500, Peña Campo et Tornabell Cordoba remportent le titre T3 de la Coupe du Monde FIA 2018. Gonzalez/Minaudier et Knight/Watson complètent le podium de la dernière manche de la Coupe du Monde.

Portalegre – Portugal (27 Octobre) – Xtreme+ est champion du monde de T3. L’équipage espagnol José Luis Peña Campo et Rafael Tornabell Cordoba, sur Polaris RZR 1000, a remporté le podium de la Baja Portalegre 500, dernière étape de la Coupe du Monde FIA de Cross Country Rally 2018, et aussi le titre 2018 du T3.

Du côté portugais, cela a été un défi passionnant entre Polaris et Yamaha, avec Peña Campo et son rival Santiago Navarro protagonistes les deux d’une excellente saison. Pour la première fois depuis le lancement de la Coupe du Monde dans la catégorie T3, le destin du championnat a été décidé lors de la dernière spéciale de l’étape finale au Portugal, récompensant le courage et la détermination de Xtreme+ avec le titre mondial, le cinquième après ceux obtenus en 2013, 2014, 2016 et 2017.

“Ce n’était pas facile du tout mais même pour cette raison la satisfaction est encore plus grande – a commenté le team manager Marco Piana Les 18 minutes d’avantage de Navarro sur Peña

Campo ont été annulés dans la SS4 lorsque le pilote Yamaha a frappé un arbre. Avec une grande tension, José Luis a parfaitement terminé la spéciale sans prendre aucun risque coupant premier la ligne d’arrivée et conquérant ainsi le titre mondial T3. Une belle victoire rendue possible grâce à la collaboration de toute l’équipe, des mécaniciens aux pilotes des véhicules d’assistance, en passant par ceux qui travaillent au siège en France: grâce à Sylvain, Renato, Gilles, Freddo, Enzo, Alexis, Jesus, Cédric, Manu, Alain et tous les autres gars. Merci à Ana qui s’occupe de la logistique et de l’organisation, aide indispensable pour Xtreme+. Un grand merci à tous. Ici, c’est une de ces victoires que j’aime bien car c’est le succès d’une équipe qui met cœur et âme …”.

Après une longue saison sportive – en 2018 se sont déroulées 11 rallies dans 11 pays et 3 continents différents – Peña Campo et Tornabell Cordoba sont les premières espagnoles à devenir champions du monde de cross country dans la catégorie T3 (seul le compatriote Carlos Sainz avait remporté le titre absolu dans le passé). “Je ne sais pas quoi dire, je n’ai pas de mots – explique un José Luis très excité – C’est un triomphe dédié à Rafa car sans son aide et son professionnalisme nous n’aurions jamais atteint cet objectif; à toute l’équipe Xtreme+ qui a rendu le Polaris parfait à chaque rallye; à Marco Piana qui a cru en moi; à ma femme Balby et à ma famille et bien sûr aux sponsors pour leur aide précieuse “.

Si l’équipage espagnol a conquis un résultat brillant, les deux autres Polaris RZR 1000 en compétition à la Baja Portalegre 500 on pas été moins. Vincent Gonzalez, piloté par Loic Minaudier, a franchi la ligne d’arrivée de l’étape portugaise, terminant deuxième et remportant la troisième place de la Coupe du Monde T3. Cette saison, le pilote suisse a démontré qu’il possédait d’excellentes compétences de pilote mais d’etre également “le” parfait coéquipier aidant Peña Campo dans sa course au titre mondial. Sans oublier que c’est Gonzalez qui a aidé Navarro lorsque lui et la Yamaha ont eu un problème sur la SS4.

Cette 32ème édition du Baja Portalegre 500 a vu aussi un autre équipage de Xtreme+ remporter le podium: les britanniques Graham Knight et David Watson se classaient en troisième position derrière leurs coéquipiers Peña Campo et Gonzalez. Au volant de leur Razor 1000 lors de certaines manches en 2018 pour gagner en confiance avec le véhicule, Graham et David étaient tout aussi essentiels à la victoire du pilote espagnol et de toute l’équipe pour la bonne humeur toujours apportée.

Prochains rallies? “Après cette belle victoire nous nous préparons maintenant pour le Dakar au Pérou où Xtreme+ sera présent avec quelques équipages – conclut Marco Piana, dans la course à la Baja Portalegre 500 avec Sébastien Delaunay Nous ferons de notre mieux mais cependant après une année inoubliable comme celle-ci cela ne peut être fait différemment!”.

Xtreme+ remercie pour le précieux soutien: Polaris Europe et France avec Manu Péan et Rodrigo Lourenco pour la fourniture de pièces de rechange d’origine; CST pour les pneus extrêmement performants et robustes qui ont permis d’obtenir d’excellents résultats sur tous types de terrains; Motul pour les produits lubrifiants; Galfer avec disques et pads pour un freinage en toute sécurité; Reiger Suspensions, avec Henk Helleger, pour l’assistance aux amortisseurs; Kutvek Kitgraphik pour la réalisation des graphiques de Polaris; Rouge Fusion pour la fourniture d’échappements de compétition sur mesure; Lortec pour le réglage du moteur; Alves Torino (Italie), avec Gabriele, Ezio et Sandro, pour la construction des châssis et le développement du Polaris 1000; Maxiracing Component de Torino (Italie) avec Elvio pour les accessoires en fibre, carbone et kevlar.

Bureau de Presse Team Xtreme Plus Sonja Vietto Ramus sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 11_2018

Le premier jour de la Baja Portalegre a été frappé par une forte tempête rendant impraticables de nombreuses pistes. Après les deux premières SS, Peña Campo et Tornabell Cordoba sont quatrièmes du provisoire absolu. Demain, deux longues épreuves spéciales détermineront le vainqueur de la Coupe du Monde T3.

Portalegre – Portugal (26 Octobre) – La pluie a été le protagoniste de cette première journée de la Baja Portalegre 500: le mauvais temps a rendu les pistes de l’Haut Alentejo encore plus exigeantes que prévu mettant en difficulté les équipages au début de cette dernière étape de la Coupe du Monde de Rallye Tout Terrain FIA 2018.

Après la quatrième place dans le prologue et la même arrivée à la SS2 “Avis-Portalegre”, les espagnols José Luis Peña Campo et Rafael Tornabell Cordoba, sur Polaris RZR 1000 (#613), sont à environ 8 minutes du leader temporaire Santiago Navarro. “La piste d’aujourd’hui était très rapide et nous avons bien roulé jusqu’aux 20 derniers kilomètres lorsque le terrain est devenu impraticable en raison des fortes pluies. Nous avons perdu près de 8 minutes – explique Peña Campo – Demain devrait être mieux même si sont programmés deux longs SS avec très peu d’assistance. Nous ferons certainement de notre mieux!”.

Auteurs d’une excellente course, Marco Piana et Sébastien Delaunay, ont remporté le

troisième meilleur temps du prologue en coupant la ligne d’arrivée en un peu moins de 4’58” et en remportant le Polaris sur la deuxième place du podium de la SS2. Malheureusement, également à cause de la pluie torrentielle, une erreur à quelques kilomètres de la fin a forcé l’équipage #649 de Xtreme+ à sortir du circuit perdant ainsi temps précieux pour se remettre sur la bonne piste. Après les deux premiers SS, entre Piana et Navarro ne reste que 3’36” de détachement.

Après avoir enregistré la cinquième place dans le prologue conclu à 5’08”, Vincent Gonzalez, piloté par le français Loïc Minaudier, a affronté la deuxième spéciale de cette édition de la Baja Portalegre 500 amenant le Razor à la troisième place du classement, résultat qui le voit maintenant troisième de l’absolu provisoire.

Malgré les grosses difficultés rencontrées pour traverser une rivière gonflée à cause des fortes pluies, Graham Knight et David Watson ont réussi à compléter la spéciale et ils repartiront demain pour le dernier jour de la Baja Portalegre.

Samedi 27 Octobre, les équipages auront deux épreuves spéciales, l’une de 191,75 km et l’autre de 211,75 km: à la fin de ces 400 km, vous connaîtrez le nom du vainqueur du titre de la Coupe du Monde de T3.

Bureau de Presse Team Xtreme Plus Sonja Vietto Ramussonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 10_2018

“Un rêve incroyable”: Peña Campo et Tornabell Cordoba à la Baja Portalegre pour conquérir le titre T3 de la Coupe du Monde de Rallye Tout Terrain FIA 2018.

Portalegre – Portugal (25 Octobre) – Après les vérifications techniques et le shakedown sur les pistes autour de la ville portugaise dans l’Alto Alentejo, la Baja Portalegre, dernière étape de la Coupe du Monde de Rallye Tout Terrain FIA 2018, a officiellement lancé sa 32ème édition organisée par le Club Automóvel de Portugal avec le podium de départ accueilli au Jardim do Tarro.

Dans le centre historique de Portalegre, les 4 équipages du Team Xtreme Plus ont défilé parmi les applaudissements du public portugais, en commencant par les espagnols José Luis Peña Campo et Rafael Tornabell Cordoba, sur le Polaris RZR 1000 (#613), actuellement leader  du classement T3 avec 4 points d’avance sur l’adversaire Santiago Navarro: “Au début, l’idée était de participer à la Coupe du Monde pour faire quelques essais avec le Polaris et s’amuser mais après les premières courses, nous nous sommes rendu compte que cela pourrait être plus que de l’amusement – a commenté José Luis – Après huit podiums consécutifs, avec trois premières places et cinq secondes, et après avoir surmonté les difficultés sur les dunes sans fin du Maroc, le rêve est devenu incroyable. Il ne sera pas facile mais nous y croirons jusqu’à la fin. Le but est de remporter le titre de T3 … “.

Au start de la Baja Portalegre avec les couleurs de l’équipe française de Gorrevod: le suisse Vincent Gonzalez, piloté par le français Loic Minaudier, sur Polaris #617 et les britanniques Graham Knight et David Watson (#621). Enfin, pour soutenir Peña Campo/Tornabell Cordoba, il y a Marco Piana, team manager et pilote, avec le co-driver Sébastien Delaunay, au volant d’un autre Polaris RZR 1000.

La Baja Portalegre entrera en direct demain 26 Octobre avec les premières épreuves spéciales qui se poursuivront samedi 27 pour terminer avec le podium et la cérémonie de remise des prix.

Bureau de Presse Team Xtreme Plus, Sonja Vietto Ramus sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 9_2018

Peña Campo/Tornabell Cordoba à la baja pour défendre le leadership du T3. Parmi les equipages Xtreme+: Gonzalez/Minaudier, Knight/Watson et Piana/Delaunay. Start le 25 Octobre dans la petite ville de Portalegre.

Gorrevod – France (23 Octobre) – Après les bons résultats obtenus au début du mois d’Octobre au Rallye du Maroc, Xtreme+ est de retour sur les pistes portugaises de la Baja Portalegre 500 où l’espagnol José Luis Peña Campo tentera de remporter la Coupe du Monde T3 au volant de son Polaris RZR 1000.

Organisée par José Megre (la première édition remonte à 1987), cette épreuve de rallye cross- country aura quatre équipages du Team Xtreme Plus au départ de la 32ème édition.

Avec le numéro #613, les espagnols Peña Campo et Tornabell Cordoba, actuellement en  tête du classement T3 avec 4 points d’avance sur Santiago Navarro: excellents protagonistes de la saison racing 2018 avec des première et deuxième places dans toutes les épreuves, pilote et copilote feront l’impossible pour maintenir le leadership du championnat T3. Le défi avec le compatriote Navarro, sur Yamaha, promet d’être passionnant dès les premiers kilomètres de la course.

Arrivé du Rallye du Maroc, Vincent Gonzalez sera au départ de la manche portugaise, à cette occasion avec le français Loic Minaudier; leur Polaris #617 sera également un support valable pour Peña Campo, comme déjà dans la course au Maroc. Pour gagner en confiance avec le Razor 1000, mais aussi pour “s’amuser” sur les belles pistes autour de la ville de

Portalegre, Alto Alentejo, les britanniques Graham Knight et David Watson (#621) qui au Maroc ont franchi la ligne d’arrivée de leur première vraie rallye.

Le team manager Marco Piana, avec le copilote Sébastien Delaunay, complétera la formation Xtreme+ : il sera à la ligne de départ de la Baja Portalegre 500 avec un Polaris RZR 1000 et le numéro de course #649. Objectif: soutenir l’espagnol José Luis.

Celui du Portugal sera le défi le plus excitant de la saison parce que entre le premier et le deuxième classés du général provisoire du T3 (Peña Campo et Santiago Navarro), il n’y a que 4 points – explique Piana – Notre équipage fera de son mieux pour conquérir le titre et les autres pilotes Xtreme+ donneront toute leur aide. Au Portugal, les pneus feront la différence: les CST qui équipent nos véhicules ont toujours fait preuve de beaucoup de robustesse et de fiabilité, rendant la conduite du Polaris plus confortable et performante”.

Programme Baja Portalegre 500:

  • 25 Octobre: Vérifications techniques et administratives – Cérémonie de départ (Jardim do Tarro / Portalegre)
  • 26 Octobre: special stages
  • 27 Octobre: special stages – Podium et remise des prix

Bureau de Presse Team Xtreme Plus – Sonja Vietto Ramus sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 8_2018

L’espagnol Peña Campos remporte la 2e place absolue en T3 au Rallye du Maroc et conserve la première place en Coupe du Monde. Gonzalez et Knight finissent troisième et quatrième (toujours en T3) tandis que le mexicaine Garza Rios se classe 11ème parmi les SSV. Prochaine rallye: Baja Portalegre, au Portugal, du 25 au 27 Octobre.

Fès, Maroc (9 Octobre) – Xtreme+ conclut le Rallye du Maroc avec une deuxième, troisième et quatrième place en T3: après 5 étapes, dont 3 boucles à Erfoud, et 2.051 km entre liaison et épreuves spéciales, l’espagnol Peña Campos remporte la médaille d’argent dans la catégorie T3 maintenant le sommet provisoire de la Coupe du Monde. Mais l’excellent résultat obtenu par l’équipe de Marco Piana a également permis aux deux autres équipages de s’inscrire en T3 sur le podium (Gonzalez) et dans le top cinq (Knight).

José Luis Peña Campos, sur Polaris RZR 1000, a remporté encore le meilleur contre-la- montre pour l’équipe française de Gorrevod: le pilote espagnol, avec Rafael Tornabell Cordoba, a franchi la ligne d’arrivée de la cinquième et dernière étape du Rallye du Maroc en 3h33’12”, un temps qui lui a permis de conquérir la 12ème place du général et la 2e étape de la catégorie T3. “Malheureusement, la dernière étape du rallye n’a pas été très chanceuse pour l’équipage espagnol en raison d’un malaise physique qui a de nouveau créé des problèmes à

Rafael – explique le team manager Marco Piana – Une erreur de note les a fait finir dans un oued et renverser leur Polaris: nous remercion Santiago Navarro (vainqueur de la course au T3) car il a fait preuve d’une grande sportivité en perdant du temps précieux pour aider l’equipage à remettre la voiture sur les roues et en sachant que, derrière Peña Campos, son coéquipier  Vincent Gonzalez se serait arrêté pour venir en aide à l’espagnol “.

Vingtième dans la spéciale d’Erfoud à Fès, après 128 km de sable et pistes rapides et un dernier secteur de 70 km en direction du massif de l’Atlas, Vincent Gonzalez et Stéphane Duple (Polaris #362) ont conclu leur participation à cette édition du rallye organisé par David Castera avec un temps de 3h33’55” remportant la troisième place absolue en T3, juste derrière Peña Campos.

Graham Knight et David Watson, sur Polaris RZR 1000 #363, ont été classés quatrièmes, toujours du T3: malgré quelques difficultés liées à la navigation, le pilote et le co-pilote britanniques ont été les protagonistes d’une bonne course qui a fait preuve de courage et de détermination en coupant l’objectif final de leur première vraie compétition de sport automobile.

La Toyota KDJ120 de Marco Piana et Steven Griener, au rallye pour fournir une assistance rapide aux autres équipages de l’équipe, a arrêté le chronomètre de la spéciale 5 en 3h49’38”, se plaçant enfin 18° au classement général.

Parmi les SSV, Santiago Creel Garza Rios, piloté par le polonais Szymon Gospodarczyk, à bord du Polaris RZR 1000 Turbo, a remporté la cinquième place en 3h16’06”: l’aventure du crewman #202 de Xtreme+ est terminé par un onzième placement absolu. Malgré quelques problèmes initiaux dus à une conduite un peu “sauvage”, déjà dans la dernière spéciale, Garza Rios est réussi à contenir son impulsivité, ce qui montre qu’il peut obtenir de bons résultats.

De retour du Maroc, les mécaniciens de Xtreme+ travailleront dans les ateliers français près de Mâcon sur les Polaris en vue du prochain engagement qui verra les équipages au départ de la Baja Portalegre, prévue du 25 au 27 Octobre, au Portugal.

Bureau de Presse Team Xtreme Plus Sonja Vietto Ramus sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 6_2018

Peña Campos, leader de la Coupe du Monde, a signé le meilleur temps pour Xtreme+ dans cette troisième étape du Rallye du Maroc avec quelques minutes d’avance sur son coéquipier Gonzalez. Dixième place pour Garza Rios dans le “marathon” réservé aux SSV.

Erfoud, Maroc (7 Octobre) – Des dunes et du sable à perte de vue pour cette troisième journée du Rallye du Maroc qui a vu les équipages au départ engagés dans un secteur sélectif de 329 km pour les voitures et de 281 pour la catégorie SSV/ moto/quad. La spéciale d’aujourd’hui se caractérise par un mélange de pistes rapides, de passages sablonneux et de navigation.

Le meilleur temps de cette difficile boucle Erfoud/Erfoud a été realisé par l’actuel leader de la Coupe du Monde T3, José Luis Peña Campos, navigué par Rafael Tornabell Cordoba: le pilote espagnol a terminé la spéciale en 5h08’23” avec quelques minutes d’avantage sur son coéquipier Vincent Gonzalez (les deux sur Polaris RZR 1000) qui, grâce au résultat obtenu, est actuellement 16ème dans la provisoire absolu avec un temps total de 13h56’57”. Peña Campos est 17ème avec un écart d’un peu plus d’une demi-heure par rapport aux français au volant du Polaris #362.

Quelques problèmes mécaniques, malheureusement pour les britanniques Graham Knight et David Watson, en retard au finish de la troisième journée du Rallye du Maroc: leur Polaris RZR 1000 #363 a atteint le bivouac seulement dans la soirée. A l’arrivée en 6h45’13” la Toyota KDJ120 de Marco Piana et Steven Griener, à la 22ème place du général provisoire: l’équipage #365 dirigé par le team manager de Xtreme+ participe au rallye pour fournir l’assistance rapide aux autres équipages de l’équipe de course français.

Bonne manche pour le mexicain Santiago Creel Garza Rios, avec le copilote Szymon Gospodarczyk, dans les rangs de la catégorie SSV aux couleurs de Xtreme+: l’équipage mexicain-polonais, protagoniste de l’étape marathon d’aujourd’hui (réservé à SSV/moto/ quad) a coupé l’arrivée en 7h16’32” en conquérant la dixième position. Le classement général provisoire le voit désormais à la 12ème place avec un temps total de 24h14’27”.

Quatrième étape avec retour en direction d’Erfoud le lundi 8 Octobre: l’avant-dernière manche de cette édition du rallye offre encore beaucoup de navigation, passages sablonneux et dunes dans le secteur sélectif de 342 km (294 pour les SSV) auxquels s’ajoutent 23 km de liaison pour les voitures et 7 pour les SSV.

Bureau de Presse Team Xtreme Plus Sonja Vietto Ramus – sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 5_2018

Bonne manche pour les équipages T3 avec Gonzalez, toujours auteur du meilleur temps pour Xtreme+. Pendant longtemps dans les 5 premières positions de la SSV, le mexicain Garza Rios a été le protagoniste d’un roulement qui l’a ensuite retardé à la ligne d’arrivée.

Erfoud, Maroc (6 Octobre)– Tracée autour d’Erfoud, la deuxième étape du Rallye du Maroc a proposé aux concurrents de cette édition un mélange de pistes rapides et techniques avec des traversées sur dunes et oueds auxquelles à été ajoutée une navigation assez exigeante et sur des pistes non visibles. Les 281 km conçus pour SSV/motorbike/ quad – 329 pour les voitures – ont été caractérisés par de nombreux rebondissements sportifs.

Au rallye entre les SSV aux couleurs du team Xtreme+, le mexicain Santiago Creel Garza Rios avec le copilote polonais Szymon Gospodarczyk occupait longtemps une place entre les cinq premières de la catégorie avec une bonne rythme. Malheureusement, à quelques kilomètres de la fin, l’équipage #202 est entré à grande vitesse dans un trou pas indiqué sur la piste et le Polaris RZR c’est renversé. Retournés sur le parcours, Garza Rios et Gospodarczyk ont atteint la ligne d’arrivée en 6h22’41”, seizième de l’étape. “Ce fut une journée difficile dès le début à cause de la navigation compliquée – a commenté Santiago – et comme d’autres équipages, nous avons perdu quelques minutes à trouver la bonne piste. Tout allait bien jusqu’à ce que nous nous renversions avec le Polaris dans un trou non marqué à grande vitesse. En dehors de cela, le véhicule dans son ensemble s’est très bien comporté “.

Meilleur temps en T3.1 pour Xtreme Plus encore une fois avec Vincent Gonzalez et Stéphane Duple, sur Polaris RZR 1000, à l’arrivée en 5h11’23”: pour le pilote suisse cette seconde étape du rallye était “amusant mais difficile sur le plan de la navigation” même si le copilote français a fait un excellent travail permettant à l’équipage #362 de gérer au mieux la position de classement qui maintenant le voit 2ème du T3 dans la général provisoire.

Vingtième du jour, l’espagnol José Luis Peña Campos, qui a ramené le Polaris #360 à la ligne d’arrivée en 5h31’06” a retrouvé un bon rythme de course aussi grâce au navigateur Rafael Tornabell Cordoba qui a retrouvé sa forme après le malaise physique d’hier.

Les britanniques Graham Knight et David Watson, engagés au Maroc pour acquérir plus d’expérience sur les pistes africaines avec le Polaris RZR 1000, malgré quelques difficultés de navigation, se sont bien déroulés: la deuxième étape du rallye les a vus à l’arrivée en 6h22’23”, 23ème du classement quotidien.

Marco Piana, team manager et pilote Xtreme+, piloté par Steven Griener, sur Toyota KDJ120, a finalement atteint la ligne d’arrivée d’Erfoud en un peu moins de 6h50′, soutenant de la meilleure façon les quatres équipages du team français de Gorrevod.

La troisième étape prévue le dimanche 7 octobre comprend un marathon spécial: pour les SSV 5 km de liaison et 275 de spéciale alors que pour les voitures, le kilométrage des SS sera de 289 (+ 28 de liaison). Les coureurs SSV/moto/quad passeront la nuit au désert dans un bivouac marathon sans aucune assistance.

Bureau de Presse Team Xtreme Plus Sonja Vietto Ramus – sonja.vietto@gmail.com

Communiqué de Presse 4_2018

Gonzalez-Duple (#362) ont conquis le meilleur temps pour Xtreme+ dans cette première étape du Rallye du Maroc en se classant deuxième du T3 en général provisoire. Demain la première boucle à Erfoud.

 

Erfoud, Maroc (5 Octobre) – Cap Sud pour cette première étape du Rallye du Maroc qui, à l’aube de ce matin de la ville impériale de Fès, a vu les concurrents atteindre Erfoud, aux portes du désert marocain, après un secteur sélectif divisé en deux et une liaison de 322 km.

Le jour le plus long de tout le rallye, les concurrents sont partis faire face aux premiers 130  km de transfert vers Boulmane, point de départ de la première partie des SS de la journée. Etape technique et très naviguée, cette spéciale de Fès à Erfoud a été caractérisée (comme tout le rallye) par deux parcours différents réalisés pour les équipages moto/quad/SSV et auto/camion: pour des raisons de sécurité, ils auront chacun leur propre piste à suivre.

Sur la grille Xtreme+, parmi les SSV, le mexicain Santiago Creel Garza Rios, sur Polaris RZR 1000 Turbo, avec son co-pilote polonais Szymon Gospodarczyk, a remporté la ligne d’arrivée en 4h24’27”, réalisant ainsi son meilleur temps au WP4. Rapide depuis le début, l’équipage

#202 a malheureusement été retardé au finish pour la rupture du triangle avant du Polaris: au km 11, lors du dépassement d’un autre véhicule, Garza Rios a heurté une grosse pierre à cause de mauvaise visibilité due à la poussière mais il a réussi à réparer les dégâts et à reprendre la route même si en retard.

En catégorie T3.1, excellent résultat pour le Team Xtreme Plus grâce à Vincent Gonzalez et Stephane Duple, sur Polaris RZR 1000, auteurs d’une bonne course qui les a menés à l’arrivée à Erfoud en 3h19’55”, terminant 19èmes au général absolue provisoire et secondes de la catégorie T3. Dans cette première étape du Rallye du Maroc, l’équipage franco-suisse #362 a fait preuve de détermination et d’harmonie, excellentes qualités pour une participation de plus en plus probable au Dakar au Pérou.

Journée difficile pour l’actuel leader de la Coupe du Monde T3, l’espagnol José Luis Peña Campos, qui a ramené le Polaris #360 à l’arrivée avec un temps de 3h37’21”: l’ennui  physique du navigateur Rafael Tornabell Cordoba a compliqué le premier jour de compétition encore plus difficile pour la navigation dans les deux secteurs sélectifs. L’équipage Xtreme+ s’est en tout cas placé 23ème du provisoire et troisième du T3.

Les britanniques Graham Knight et David Watson (#363), après s’être familiarisés avec l’itinéraire tracé de Fès en direction d’Erfoud avec une piste technique suivant les premières dunes, ont terminé leur rallye en 3h44’35” plaçant le Polaris RZR 1000 cinquième de T3. Marco Piana et Steven Griener, sur Toyota KDJ120, ont atteint l’arrivée en 4 heures et ont permis aux 4 équipages Xtreme+ d’être rapidement assistés.

Samedi 6 Octobre, deuxième manche du Rallye du Maroc avec boucle autour d’Erfoud. Pour les SSV, il y aura 36 km de liaison et 281 de SS2 (317 km au total) tandis que pour les voitures le kilométrage de spéciale sera de 329 (+ 36 de liaison).

 

Bureau de Presse Team Xtreme Plus Sonja Vietto Ramus sonja.vietto@gmail.com

+ 39 333.3612248

www.xtremeplus.fr