Dubai International Baja

Dubai International Baja

 

 

 

_P6J9971

 

Opening ceremony.
Mao Ruijin and Rafael Tornabell are studying the roadbook for tomorrow!
Have a nice race and full gasss!!

5 SUR 5 POUR LES POLARIS XTREMEPLUS, LEANDRO TORRES ET LOURIVAL ROLDAN REMPORTENT LA CATÉGORIE SSV !!

DAKAR 2017 Samedi, 14 janvier 2017. 12e étape : Rio Cuarto – Rio Cuarto Liaison : 722 km – Spéciale : 64 km -Total : 786 km

Cinq équipages au volant de Polaris RZR 1000XT+30 — dont trois Rookies — ont pris, à Asuncion, le départ du Dakar 2017 et les cinq sont à l’arrivée ! Bravo ! L’année dernière, Xtremeplus Polaris Factory Team avait déjà emmené quatre Rookies à l’arrivée… Désormais, l’équipe Xtremeplus ne doit plus prouver que ses machines sont le tremplin idéal pour commencer une carrière sur quatre roues et prendre contact avec notre belle discipline des Rallyes Tout Terrain ! Cette année, ASO (organisateur du Dakar) a décidé d’intégrer une nouvelle catégorie : les SSV et, pour cette toute première fois, c’est l’équipage brésilien LEANDRO TORRES et LOURIVAL ROLDAN qui la remporte ! Une victoire qui restera dans les annales du Dakar ! « C’est mon deuxième Dakar, commente Leandro ému à l’arrivée. J’ai commencé en Rallye Tout-Terrain l’an dernier, au Merzouga, et maintenant je remporte la première édition de la catégorie SSV sur le Dakar, c’est incroyable ! Mon rêve s’est réalisé… C’était dur mais très différent de l’an dernier. J’ai été plus agressif et j’ai adoré les spéciales sur des terrains chaque jour différents : cailloux, sable mou, terre… mais les liaisons étaient vraiment très longues et difficiles à cause des températures tantôt frôlant les 50°C tantôt près de 5°C… »

L’équipage chinois Wang Fujiang et Li Wei n°386 se classent en deuxième position à seulement 4’42 de Torres/Roldan et remportent la catégorie « Rookie » en SSV ! « C’est extraordinaire, s’exclame le copilote, Li Wei, quelle expérience fantastique ! J’ai appris avec un maître de la navigation chinois Liyo qui termina 18e du Dakar. En deux ans, il m’a appris comment naviguer. Les premières étapes furent difficiles à cause des températures élevées, on a bien cru que nous n’allions jamais y arriver et nous avons roulé la deuxième spéciale de nuit. Nous n’avions jamais fait ça mais Marco a su nous remotiver. Ensuite, nous avons progressé chaque jour et nous terminons premiers Rookies ! Incroyable ! »

Le jeune Russe Ravil Maganov, navigué par Kirill Shubin, finit sur la troisième marche du podium. L’impétueux Russe a payé ses erreurs de jeunes loups en début de course. « Ce fut comme une guerre pour moi, raconte-t-il, surtout contre moi-même. Le RZR a très bien marché et j’ai trouvé la navigation facile sauf un ou deux jours. Physiquement, cela ne m’a pas paru très dur… »

Les 64 derniers kilomètres de spéciale de ce 39e Dakar étaient annoncés sans piège mais encore fallait-il rallier Rio Cuarto en temps et en heure pour prendre le départ. « Avant-hier, confie Sébastien Delaunay, nous avons cassé la boîte et l’avons changé sur la piste mais nous sommes arrivés vers 8h à San Juan et à Rio Cuarto à 4h30’ ce matin… » « J’adore le Dakar, » lance alors Mao Rujin qui s’est tout de même classé 4e pour son deuxième Dakar !

En cinquième position, nous retrouvons le deuxième équipage chinois Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374. Quant à l’équipage français engagé sur l’Africa Race, Frédéric Pitout et Hervé Lavergne, ils terminent 18e au classement général avec le Polaris RZR 1000XT+30. Belle année 2017 à vous tous et à très bientôt pour de nouvelles aventures !

LEANDRO TORRES ET LOURIVAL ROLDAN TOUJOURS EN TÊTE DES SSV AU GÉNÉRAL !

DAKAR 2017

Jeudi, 12 janvier 2017.

10e étape : Chilecito – San Juan
Liaison : 302 km – Spéciale : 449 km -Total : 751 km

La course a repris à Chilecito quand, après deux jours de galères, tous les concurrents et presque toutes les assistances ont été regroupés.
La spéciale de 449 km n’est pas la plus simple et comporte des zones trialisantes dans les gros cailloux qui viennent compléter en difficulté une navigation très pointue et une chaleur caniculaire. En effet, après le froid et la pluie en Bolivie, les cinq équipages SSV du Xtremeplus Polaris Factory Team sont à nouveau confrontés à des températures dépassant allègrement les 40°C…

L’équipage chinois Wang Fujiang/Li Wei n°386 n’a connu aucun problème et ils arrivent à San Juan en vainqueurs d’étape en SSV. Pour le jeune Russe, Ravil Maganov, deuxième, tout s’est également bien passé. « Nous n’avons connu aucun souci, explique-t-il ce matin au départ du bivouac de San Juan, mais c’était très dur en navigation et je suis très fatigué ! »

Leandro Torres est, lui, en super forme après avoir passé la nuit dans son motorhome avec sa famille. « Nous avons cassé un triangle au km 60, raconte-t-il, mais Marco (Piana) qui nous fait l’assistance rapide en voiture, a cassé le turbo avant de nous rejoindre… Nous avons donc dû l’attendre 2h30’… Après avoir changé le triangle, nous sommes repartis mais dans le rio, j’ai dû m’y reprendre par trois fois pour trouver la sortie. Nous sommes arrivés au bivouac à 1h30’ ce matin mais je ne sais pas si je n’ai pas perdu la tête du classement général… »

Li Dongsheng et Quanqian Guan n°374 ont cassé le train avant et n’étaient pas encore au bivouac ce matin.
Mao Rujin et Sébastien Delaunay n°342 ont connu des mésaventures et cassé la boîte mais les « Saint-Bernards » (Marco Piana et Steven Griener en assistance rapide) étaient à l’affût derrière et ils ont pu rallier le bivouac peut après 8h du matin…

La spéciale San Juan – Rio Cuarto comprend les derniers franchissements de dunes e début de spéciales puis les pistes rapides du WRC de Cordoba.

SUIVEZ LES ÉQUIPAGES XT+ POLARIS SUR WWW.DAKAR.COM
•Mao Rujin/Sébastien Delaunay n°342
•Leandro Torres/Lourival Roldan n°351
•Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374
•Maganov Ravil/Kirill Shubin n°378
•Wang Fujiang/Li Wei n°386

LES PLUIES RAVAGENT LA QUEBRADA DE HUMAHUACA ET BLOQUENT LE DAKAR À TILCARA

DAKAR 2017

Mercredi, 11 janvier 2017. 8e étape : Uyuni (Bolivie) – Salta (Argentine) – Chilecito Liaison : 400 km – Spéciale : 492 km – Liaison 330 km – Liaison : 675 km – Total : 1897 km

Spéciale Oruro-La Paz annulée, celles de La Paz-Uyuni et Uyuni-Salta raccourcies… on dirait bien que la Pachamama (La Terre Mère) se rebelle et veut rendre ce Dakar 2017 encore plus compliqué. Après l’étape marathon, le Dakar est rentré en Argentine mais les intempéries continuent et les pluies diluviennes ont emporté une partie d’un village et formé un lac de boue sur la route à 23 km de Tilcara. Du coup, la caravane entière du Dakar, assistance et concurrents, s’est retrouvée bloquée à Tilcara, charmant petite bourgade touristique. Après quelques heures, l’organisation a laissé partir sur une piste ralliant Purmamarca à San Antonio de Los Cobres puis à Salta, une partie des assistances (4×4 et 6×6) et les concurrents mais non les Mobil Homes et autres véhicules avec remorque ou sans traction… Plus tard, ils autorisèrent que l’assistance se fasse sur place et que les concurrents dorment à Tilcara pour des raisons de sécurité. Le Dakar fut donc divisé en deux mais la belle spéciale « Super Belen » de Salta à Chilecito est annulée et tout le monde part à Chilecito par la route. Arrivés vers 23h, les équipages sont arrivés au bivouac Xtremeplus improvisé dans l’enceinte d’une société privée à Tilcara. Le premier étant Ravil Maganov n°378 : « Aujourd’hui, ce n’était que pluie, cailloux et boue… s’exclame-t-il ! Mais tout a bien marché pour nous sur cette étape marathon. » Deuxièmes à Tilcara, les Brésiliens Leandro Torres et Lourival Roldan n°351sont heureux de retrouver leur motorhome. « J’avais 2h30 d’avance sur Mao, raconte Leandro Torres, mais, lors du parc fermé à Uyuni, j’ai lancé mon camel bag par-dessus la barrière à mon frère et un commissaire m’a vu, j’ai pris une heure de pénalité. Mais bon, je suis toujours devant avec 1h30… » Mao Rujin et Sébastien Delaunay ont connu des problèmes d’essoufflement de moteur en altitude tandis que les deux autres équipages chinois sont arrivés sans encombre.

SUIVEZ LES ÉQUIPAGES XT+ POLARIS SUR WWW.DAKAR.COM

•Mao Rujin/Sébastien Delaunay n°342

•Leandro Torres/Lourival Roldan n°351

•Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374

•Maganov Ravil/Kirill Shubin n°378

•Wang Fujiang/Li Wei n°386

LE TEAM XTREMEPLUS POLARIS AU COMPLET À UYUNI

DAKAR 2017

Lundi, 9 janvier 2017. 7e étape : La Paz – Uyuni (Bolivie) Liaison : 400 km – Spéciale : 161 km – Liaison : 240 km – Total : 801 km

Après la journée de repos, la course repart vers le sud avec une étape marathon (sans assistance) à Uyuni. Il fallait donc être prudent aujourd’hui et ne pas abîmé le matériel qui devra encore faire une spéciale, jusqu’à Salta demain, avant de revoir les mécaniciens du Team Xtremeplus. Les intempéries continuent à ravager la zone et la spéciale a été à nouveau raccourcie. La navigation était compliquée aujourd’hui surtout dans les dunes à 3750 mètres d’altitude avec beaucoup de végétation qui cachait les traces et la piste. En SSV, Ravil Maganov est le plus rapide du Xtremeplus Polaris Factory Team devant Li Dongsheng, Mao Rujin, Wang Fujiang et Leandro Torres.

SUIVEZ LES ÉQUIPAGES XT+ POLARIS

•Mao Rujin/Sébastien Delaunay n°342

•Leandro Torres/Lourival Roldan n°351

•Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374

•Maganov Ravil/Kirill Shubin n°378

•Wang Fujiang/Li Wei n°386

BILAN DE PREMIÈRE SEMAINE TRÈS POSITIF POUR LE XTREMEPLUS POLARIS FACTORY TEAM

DAKAR 2017

Dimanche,  janvier 2017.
La Paz – Journée de repos

Décidément, il semble que le Xtremeplus Polaris Factory Team soit la seule équipe capable de préparer des machines pour terminer le Dakar et de les emmener au bout ! Après une semaine de course très dure, il ne reste, dans la catégorie SSV, que les cinq Polaris RZR 1000XT+30, un bilan plus que positif dont Marco Piana peut se réjouir :

« En effet, je suis satisfait de cette première semaine car, par rapport à notre catégorie SSV, tous nos véhicules sont arrivés à La Paz ! Et je souligne qu’ils ont fait tout le parcours, même la spéciale si difficile en navigation et en gestion de températures. C’est donc un très bon bilan, d’autant plus que nous avons trois nouveaux pilotes.

Les trois équipages chinois ont une mentalité et une stratégie de préserver leur RZR car, selon leur expérience de course en Chine, ils ont toujours peur de casser quelque chose.  Ceci dit, cela nous soulage car il ne roule pas vite mais bien et ne casse pas trop les RZR. Le plus rapide est le jeune Russe Ravil Maganov mais il a payé cash sa fougue dans la première spéciale et se retrouve derrière maintenant, en quatrième position.
Quant à l’équipage Brésilien Torres/Roldan, ils mettent à profit leur expérience du Dakar 2016 et roulent avec une bonne moyenne. »

Cette première semaine a été très dure tant par les kilomètres, le terrain, les températures excessives en Argentine, la météo désastreuse en Bolivie et l’altitude… L’étape Oruro-La Paz a été annulée à cause des trombes d’eau qui se sont déversées sur la zone. Mais la deuxième partie de ce Dakar ne sera pas une promenade de santé.
Demain, lundi 9 janvier, les équipages partent pour une étape marathon, sans assistance, raccourcie à cause des intempéries dans la zone d’Uyuni. « Maintenant, continue Marco Piana, directeur du Team Xtremeplus, ils doivent gérer leur course. Les difficultés seront toujours les mêmes : fatigue, altitude, chaleur… et rester concentré. Les machines ont été parfaitement préparées et révisées car cette journée, n’est que « Repos » pour les pilotes, pas pour les mécaniciens qui travaillent depuis ce matin. Si nos cinq équipages ont un peu de tête, ils seront tous à l’arrivée à Buenos Aires ! »

LES 5 POLARIS RZR 1000XT+ SONT ARRIVÉS EN BOLIVIE SANS SOUCI

DAKAR 2017

Jeudi, 5 janvier 2017.

4e étape : San Salvador de Jujuy – Tupiza (Bolivie)
Liaison : 105 km – Spéciale : 416 km – Total : 521 km

Une quatrième étape était pourtant difficile avec un passage dans les dunes à 4000 mètres d’altitude sur le terrain bolivien mais les cinq RZR du Team Xtremeplus sont tous arrivés au bivouac de Tupiza relativement tôt et sans avoir connu de problèmes majeurs.
Tout le monde a franchi le sable sans problème, seul l’équipage #386 Wang Fujiang/Li Wei a crevé par trois fois pour ne pas avoir regonflé après les dunes.
À l’arrivée, Mao Rujin, Leandro Torres, Ravil Maganov et Li Dongshen étaient ravis de leur journée.
Vendredi, le Dakar continue sur sa lancée sur l’Altiplano (plateau de la Cordillère des Andes situé à 3500-4000 mètres d’altitude) et arrivera à Oruro avant-dernière étape avant la journée de repos à La Paz, capitale de la Bolivie.

SUIVEZ-LES SUR WWW.DAKAR.COM
•Mao Rujin/Sébastien Delaunay n°342 :
•Leandro Torres/Lourival Roldan n°351:
•Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374 :
•Maganov Ravil/Kirill Shubin n°378:
•Wang Fujiang/Li Wei n°386 :

VICTOIRE D’ÉTAPE POUR LES BRÉSILIENS TORRES/ROLDAN, RUJIN/DELAUNAY GARDENT LA TÊTE DU GÉNÉRAL !

DAKAR 2017

Mercredi, 4 janvier 2017.

3e étape : San Miguel de Tucuman – San Salvador de Jujuy
Liaison : 416 km – Spéciale : 364 km – Total : 780 km

Décidément, Marc Coma, directeur sportif, avait raison, ce sera un Dakar dur et non pas une promenade de santé. Pour cette 3e étape divisée en deux parties séparée par une neutralisation de 124 km, l’équipe Xtremeplus en a vu de toutes les couleurs : températures caniculaires, fesh-fesh, boue, pour terminer par des grêlons à 5000 mètres d’altitude ! Et cette fois encore, ce sont les « anciens », Leandro Torres et Mao Rujin, ayant tous deux terminé le Dakar 2016, qui sortent leur épingle du jeu.

Arrivé à minuit, Mao Rujin #342, navigué par Sébastien Delaunay, est le premier de la troupe à rallier le bivouac de San Salvador de Jujuy heureux d’avoir géré cette étape intelligemment. Même scénario pour Leandro Torres et Lourival Roldan #351 qui n’ont connu aucun souci et remportent la spéciale des SSV avec 6’42 d’avance sur Mao Rujin qui garde la tête du classement général avec 1h56’39 d’avance sur son rival brésilien.

Pour  Ravil Maganov et Kirill Shubin #378, vainqueurs de la première spéciale, ce fut à nouveau une journée difficile et, après avoir crevé et cassé la direction assistée, ils sont arrivés à 3h du matin au camion Xtremeplus, exténués.

L’équipage chinois Li Dongsheng/Quanqian Guan #374 ont souffert dans la spéciale mais n’ont pas connu de gros problèmes, ce qui ne fut pas le cas du #386 Wang Fujiang/Li Wei qui se sont fait emboutir l’arrière du RZR par un camion ! Plus de peur que de mal mais du plastic, de la ferraille et un câble d’accélérateur tordu à réparer.

Sur les 8 SSV engagés, il n’en reste, après la troisième étape que 6 dont 5 Polaris RZR 1000XT+30 !!

Ce matin à 6h, les mécanos d’Xtremeplus Polaris Factory Team étaient encore au travail… La 4e étape traverse la frontière et arrive à Tupiza, en Bolivie.

SUIVEZ-LES SUR WWW.DAKAR.COM
•Mao Rujin/Sébastien Delaunay n°342 :
•Leandro Torres/Lourival Roldan n°351:
•Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374 :
•Maganov Ravil/Kirill Shubin n°378:
•Wang Fujiang/Li Wei n°386 :

GESTION DÉLICATE DES TEMPÉRATURES !

DAKAR 2017

Mardi, 3 janvier 2017.

2e étape : Resistencia – San Miguel de Tucuman
Liaison : 528 km – Spéciale : 275 km – Total : 803 km

Peut-être un petit peu moins humide qu’hier mais encore plus chaud sera le descriptif climatique de la journée… Une journée dure et éprouvante pour les véhicules comme pour les compétiteurs qui traversent des bourbiers et du fesh fesh avec de belles ornières le tout sur un terrain rapide.
Le moto d’ordre du jour était donc « Gérer les températures ! » mais toujours simple à appliquer quand il fait plus de 45°C. Quasiment tous les équipages Xtremeplus Polaris Factory Team ont connu des soucis de température et c’est Mao Rujin qui s’en sort le mieux et et arrive le premier au bivouac de San Miguel de Tucuman. « Nous avons géré et c’est ce qu’il fallait faire ! » explique Sébastien Delaunay à l’arrivée. « La spéciale n’était pas très difficile mais la chaleur incroyable compliquait tout. Nous avons vu tous les membres du team arrêtés : Leandro Torres était passé trop rapidement dans un bourbier et nettoyait son radiateur car fesh fesh et eau, cela fait carrément de la maçonnerie… Ravil Maganov avait fait chauffer la boîte, Wang et Li attendaient également Marco… »

Mais malgré ces mésaventures, les cinq équipages étaient au bivouac et l’équipe technique changea la boîte de Maganov pendant la nuit. Ce matin, dans l’étape San Miguel de Tucuman – San Salvador de Jujuy, les cinq Polaris RZR 1000XT+30 repartaient de plus belles !

SUIVEZ-LE SUR WWW.DAKAR.COM
•Mao Rujin/Sébastien Delaunay n°342 :
•Leandro Torres/Lourival Roldan n°351:
•Li Dongsheng/Quanqian Guan n°374 :
•Maganov Ravil/Kirill Shubin n°378:
•Wang Fujiang/Li Wei n°386 :

PREMIÈRE VICTOIRE D’ÉTAPE POUR RAVIL MAGANOV ET XTREMEPLUS POLARIS FACTORY TEAM !

DAKAR 2017

Lundi, 2 janvier 2017.

1ère étape : Asuncion (Paraguay) – Resistencia (Argentine)
Liaison : 415 km – Spéciale : 39 km – Total : 454 km

Hier, fin d’après-midi, les cinq équipages Xtremeplus Polaris et le Toyota d’assistance rapide pilotée par Marco Piana sont passés sur le podium de départ et touché du doigt l’enthousiasme des Paraguayens pour ce Dakar qu’ils accueillent pour la première fois !

Lundi matin, le Dakar prend son véritable envol et les concurrents rallient le départ de la première spéciale un peu tendus de découvrir cette 39e édition de la course la plus dure au monde. ce secteur sélectif est court mais intense avec des pistes techniques et parfois trialisantes. À la sortie, c’est le jeune Russe Ravil Maganov (n°378 XT+), navigué par Kirill Shubin qui remporte la spéciale en catégorie SSV avec 30 secondes d’avance sur Vidal Cachafeiro et Santiago Navarro. Le Brésilien Leandro Torres et son compère Lourival Roldan n°351 se classent 4es mais sur la liaison, Leandro est quelque peu affecté par l’incroyable canicule qui s’est abattue sur la région du Chaco, une chaleur infernale de plus de 40° avec un très haut pourcentage d’humidité.
Suivent, en cinquième position, Li Dongsheng et Quanqian Guan n°374 tandis que Mao Rujin navigué par Sébastien Delaunay n°342 et le troisième équipage chinois XT+, Wang  Fujiang/Li Wei n°386, sont respectivement 7es et 8es.

PETIT RECTIFICATIF. Il n’y a pas 10 SSV engagés sur le Dakar 2017 mais seulement 8 car les deux Coronel, Tim et Tom, ont des buggies de plus de 1000cc. Cette erreur sera rectifiée par ASO sur les classements.

Mardi 3 janvier, les choses sérieuses commencent avec une étape de 800 km dont 275 km de spéciale pour arriver à San Miguel de Tucuman.