DES DUNES, DES DUNES ET ENCORE DES DUNES POUR TORRES ET AYALA !

MERZOUGA RALLY

 

Lundi 12 octobre

Première spéciale : Erfoud – Erfoud

Liaison : 27 km – Spéciale : 157 km – Liaison : 45 km – Total : 229 km

 

 

 

Aujourd’hui, comme l’avait annoncé Edo Mossi, le sable fut le protagoniste de cette première étape du Merzouga Rally. Après avoir pris le départ dans l’Oued Ziz, les concurrents ont attaqué une série de petites dunes cap sur l’Erg Chebbi traversé du nord au sud puis sur l’Erg Snaguy avant de repartir sur l’Erg Chebbi. Une belle journée d’apprentissage pour qui n’a jamais roulé dans les dunes ni le sable !

À l’arrivée, Leandro Torres et Erlei Ayala se classent à l’honorable 9e place de la catégorie des SSV.

 

LEANDRO TORRES/ERLEI AYALA n° 218 – 9es en 5h25’18 : « Je suis content d’avoir terminé cette première étape mais je n’aime pas les dunes, commente Leandro au bivouac de Merzouga. Aujourd’hui, il n’y avait que des dunes, des dunes et encore des dunes… Je ne me sens pas très à l’aise sur ce terrain car je n’ai aucune expérience et dans les dunes, il faut prendre des décisions rapidement, c’est stressant. Parfois, j’en ai contourné une mais derrière, il y en avait une encore plus grosse…

Je me suis tanké une fois sur une crête. Erlei a creusé à la main, enlevé tout le sable et l’on a mis plus de 20′ pour repartir… Nous nous sommes aussi perdus mais au bout d’un moment, nous nous sommes arrêtés, des motos tournaient aussi en rond mais nous avons rebroussé chemin jusqu’à trouver le waypoint. Nous avons perdu bien 30’… Pareil après le CP2 mais là, nous avons coupé et retrouvé la piste. Quelle journée !

En tout cas, le Polaris RZR 1000XT + est vraiment très performant avec son châssis long. »

Pour Erlei, le Merzouga est un excellent entraînement pour l’utilisation des instruments de navigation. « Je me familiarise aussi avec road book qui a des cases différentes de celui que nous utilisons au Brésil, plus détaillé. Demain sera plus facile car déjà, cela ne sera plus une surprise. »

 

Demain, la deuxième étape sera longue de 225 km avec une navigation pointue et du pilotage technique.