Les deux Polaris RZR Xtremeplus sortent de l’enfer de fesh-fesh et cailloux !

Dakar 2014

Jeudi 16 janvier 2014

Onzième étape : Antofagasta – El Salvador

Liaison : 144 km – Spéciale : 605 km – Total : 749 km

Cette onzième étape est longue, presque autant que celle d’hier, et rallie Antofagasta à San Salvador, une toute petite ville minière située dans les terres et à 1612m afin d’échapper à la Camanchaca (Brouillard, condensation dû à la proximité du désert, de l’Océan et de la Cordillère des Andes) qui sévit souvent le matin dans la région et empêche les hélicoptères de voler.

Cette spéciale fut un nouvel enfer pour les Polaris RZR Xtremeplus qui mangèrent, une fois de plus de la poussière et des cailloux. Mais il sont tous deux à l’arrivée; Duclos/Delaunay en 39e position et Willy Alcaraz 41e !

Nicolas Duclos/Sébastien Delaunay n°364 : « C’était à nouveau apocalyptique, s’écrie Nicolas en descendant de sa machine couvert de poussière ! A part deux fois 4 km de dunes, tout le reste c’était du fesh-fesh et des cailloux, de gros pavés ! On a roulé près de 500 km avec Willy puis, à la sortie des dunes, quand on a regonflé, on l’a perdu… À l’arrivée, Sébastien m’a avoué m’avoir menti… Quand il a regonflé, il m’a dit que nous avons un pneu abîmé mais en fait, c’était un soufflet de cardan arraché ! Le menteur ! Tout ça pour ne pas m’inquiéter, rit-il !»

Willy Alcaraz n°350 : « J’ai crevé trois fois ! Une première fois au km 90, ensuite au km150… Au lieu de lever le pied après la première crevaison, j’ai continué à attaquer… J’ai roulé 350 km comme sur des œufs car je n’avais plus de roue de secours. Et j’ai crevé une troisième fois dans le fesh-fesh… j’ai dû réparer avec des mèches mais ça n’a pas tenu et j’ai terminé les cinq derniers km sur la jante. »