Les quatre Polaris RZR1000XT + 30 à Zagora !

RALLYE DU MAROC

 

Lundi 5 octobre

1ère étape : Zagora – Zagora (Boucle Zagora)

Liaisons : 133 km – Spéciale : 330 km – Total : 463 km

 

Hier soir, les copilotes ont eu un peu de travail avec 24 pages de modifications à intégrer dans le road book… Les pluies diluviennes ayant endommagé une partie du parcours, les concurrents doivent faire 40 km de plus afin de contourner un shot. La première spéciale de ce Rallye du Maroc était belle mais pas assez technique pour les RZR limités en vitesse de pointe mais les quatre véhicules sont à l’arrivée à Zagora !

 

 

PATRICE GARROUSTE/JEAN-MICHEL POLATO n° 384 – 30e en 4 h 15’54 : « Nous avons peut-être eu 150 km clairs et avons mangé la poussière pendant plus de 200 km derrière les autres concurrents… Une balade de santé pour rallier l’arrivée sans crevaison ni courroie à changer ! »

 

ARON DOMZALA/SZYMON GOSPODARCZYK n° 382 – 35e en 4 h 33’45 : « C’est super de courir dans le désert ! Malheureusement, c’était tout droit et pas assez technique pour moi. Nous avons crevé une fois en début de spéciale et nous avons aussi dû changer la courroie à 1 km de l’arrivée mais pour le reste, tout a bien marché, surtout Szymon a très bien navigué ! »

 

ÉRIC MOZAS/SÉBASTIEN DELAUNAY n° 380 – 37e en 4 h 37’36 : « Super journée, très sympa. Mais malheureusement beaucoup trop rapide sur les plateaux pour pouvoir faire la différence avec Orlandini. C’était beaucoup trop roulant pour notre machine… »

 

EUGENIO AMOS/RAFAEL TORNABELL n°383 – 39e en 4 h 47’40 : « Très bonne première journée et le seul problème que nous avons rencontré fut une crevaison au km 30, tout juste après le départ… Comme nous avons perdu plusieurs minutes à changer la roue, je n’ai pas essayé de faire la course avec les autres RZR. Je n’ai donc pris aucun risque et nous sommes arrivés au bivouac avec une auto impeccable. C’est juste dommage que la spéciale ne fut que lignes droites, sans sable… »

 

Demain, deuxième boucle autour de Zagora avec au programme une navigation pointue et des dunes dans la deuxième partie.