Magnifique Spéciale pour les Polaris RZR Xtremeplus !

Dakar 2014

Mercredi 15 janvier 2014

Dixième étape : Iquique – Antofagasta

Liaison : 53 km – Spéciale : 231 km – Neutralisation : 185 km – Spéciale : 215 km – Liaison : 5 km – Total : 688 km

 

Le Dakar fait demi-tour et descend la côte le long du Pacifique vers Antofagasta. « Pas de Dakar sans fesh-fesh » annonce la brochure… pourtant, cette étape longue de 688 km est moins dure que celle d’hier pour les RZR car elle se déroule dans de grands espaces. Le parcours, en deux tronçons séparés par une neutralisation, est un concentré de sable, dunes, fesh-fesh et pistes minières. Le bivouac d’Antofagasta situé à La Portada, en bord d’Océan, est à la hauteur du Tropique du Capricorne, signe qui a porté chance aux deux Polaris RZR Xtremeplus qui terminent en 34e position pour Willy Alcaraz et 38e pour l’équipage Duclos/Delaunay.

Willy Alcaraz n°350 : « Au début, dans les dunes, raconte Willy, le sourire aux lèvres, j’ai dû dégonfler car elles étaient très hautes et je n’arrivais pas à grimper. Ensuite, je me suis vraiment amusé à les franchir sans connaître de problèmes, si ce n’est deux ou trois marches-arrière car, pour nos petites machines, c’était parfois limite… La deuxième partie était beaucoup plus rapide sur de grandes pistes, un peu trop rapides pour nous mais j’avais le vent dans le dos et j’ai pris 124 km/h ! C’est la première fois que je vais aussi vite avec le RZR malheureusement cela a fait chauffer les pneus et l’arrière droit à éclaté. J’ai perdu 7-8 minutes à changer la roue… En tout cas, c’était une très belle journée avec zéro problème !»

Nicolas Duclos/Sébastien Delaunay n°364 : « Nous avons roulé seuls tout le long de la spéciale à part dans les dunes où il y avait un peu partout des autos ensablées, raconte Nicolas, moins éprouvé qu’hier. Nous avons vu Willy dans une montée où nous avions du mal à grimper mais ensuite, il a disparu. Nous avons perdu ¼ h à nous sortir d’une cuvette dans laquelle nous nous sommes « tankés ». Il y avait moins de fesh-fesh aujourd’hui, c’était plus roulant et technique, beaucoup plus agréable. C’était vraiment une belle spéciale, super sympa avec de magnifiques paysages. »