UNE ÉTAPE MARATHON MOUVEMENTÉE !

 

MERZOUGA RALLY

 

Mardi 21 octobre

2e étape : Erfoud – Merzouga

Liaison : 36,15 km – Spéciale : 267,97 km – Liaison : 0 km – Total : 304,12 km.

 

Cette deuxième étape du Merzouga Rally est classée « marathon », c’est-à-dire qu’à l’arrivée à Merzouga, les véhicules sont placés en parc fermé et qu’il n’y a pas d’assistance.

Au menu du jour, une boucle dans la région des « puits traditionnels », de l’herbe à chameaux puis cap au sud-est vers les dunes de Merzouga avant de rallier l’arrivée dans le village du même nom.

 

Aujourd’hui, les aventures n’ont pas manqué aux coéquipiers du Xtremeplus Polaris Factory Team mais tous les quatre sont arrivés à Merzouga !

 

Jes Gringo/Seb Delaunay n°216 — : « Nous avons vraiment joué de malchance ! Nous cherchions un waypoint situé sur une butte en terre… Je roulais doucement, presque à l’arrêt quand la terre s’est dérobée sous les roues du RZR 1000XT+30 du côté de Seb. Nous nous sommes retrouvés sur la portière droite avec une roue crevée et quelques dégâts que Seb a réussi à réparer. Nous avons aussi tourné en rond pour trouver une passe… jusqu’à revenir par trois fois au même endroit en contournant une montagne car, pour nous, il était impossible d’emprunter le chemin de trial que l’on voyait. En fait, c’était bien là, nous avons dû passer totalement en dévers et nous avons été à deux doigts de nous renverser. Ensuite, j’ai attaqué à mon rythme sans toutefois prendre de risques. J’ai trouvé comment piloter le RZR en enroulant et nous sommes remontés sur Duclos. C’était une très belle spéciale ! »

 

Nicolas Duclos/Laurent Lichtleuchter n°218 — : « Nous avons très bien roulé jusqu’au CP2 puis, dans la partie trialisante, la courroie s’est mise à chauffer et elle a cassé 5 km plus loin. Nous l’avons changée et tout bien nettoyé mais en repartant, cela chauffait toujours… En fait une partie de la courroie cassée était remontée dans le tuyau de refroidissement, cela ne se voyait pas et nous avons dû tout démonter. Plus loin, nous cherchions la piste du road book et nous sommes monté sur un monticule de terre… Je roulais à 10-15 km/h mais derrière, sans visibilité, il y avait un caniveau profond de 1,5 m qui n’était pas indiqué sur le road book ! Nous avons mis le nez dedans et cassé un triangle supérieur. Nous réussi à rouler jusqu’à l’arrivée mais nous devrons réparer demain matin après le départ de la spéciale vu que ce soir, nous sommes en parc fermé. »

 

Éric Mozas/Alain Multinu n°219 — : « Cela s’est super bien passé pour nous à part une courroie que nous avons dû changer à cause d’un problème de ventilateur. Ensuite, nous avons géré les températures et nous n’avons pas crevé ! C’était une spéciale très pointue en navigation et pilotage, avec des parties très cassantes et de très belles dunes. C’est une belle journée qui nous permettra de mieux appréhender la course demain. »

 

Charles Prezioso/Jacques Prezioso n°220 — : « Nous avons galéré dès le km 1.5 car nous n’avons pas trouvé la piste indiquée dans les modifications. Il nous a fallu 3h pour trouver le CP1 qui était à 30 km du départ… Une fois pointé au CP1, nous avons tenu une très bonne moyenne mais pas assez pour rattraper le temps perdu. Nous sommes arrivés trop tard au CP2 qui était fermé et nous avons rallié l’arrivée par la route. Nous sommes vraiment déçus de ne pas avoir terminé la deuxième spéciale mais nous sommes à Merzouga et demain, nous repartons ! »

 

Suivre XTREMEPLUS en live et résultats : http://vulcain.iritrack.net/tdcom/eviewer/merzougarally/