BRAVO AUX DEUX ÉQUIPAGES POLARIS XTREMEPLUS À L’ARRIVÉE DU MOSCOU-PÉKIN

SILK WAY RALLY 2016

 

Dimanche, 24 juillet 2016

15e étape : Hohhot – Pékin

 

NICOLAS DUCLOS ET SÉBASTIEN DELAUNAY REMPORTENT LE T3 AU VOLANT DU POLARIS RZR 1000XT+30

SILK WAY RALLY 2016

 

 

Samedi, 23 juillet 2016

14e étape : Wuhai – Hohhot

Liaison : 72,60 km – Spéciale : 261 km – Liaison : 420,68 km – Total : 754,28 km

 

Les concurrents du Silk Way Rally ont pris le départ, ce matin, de la dernière Spéciale de 260 km qui, aux dires de l’organisation, n’est pas une balade de santé. Il fallait donc rester vigilant pour croiser sous le drapeau à damier, le parcours étant composé de pistes techniques mais aussi d’un joli massif de dunes sur la fin.

Mais pour les « petits » Polaris, la Spéciale est encore plus difficile car le sable est brassé par les camions et il leur arrive bien des mésaventures !

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 35es en 5h21’06 – 23es au général : « Quelle journée ! Tout d’abord nous avons cassé l’antenne du GPS. Ensuite, on a très bien roulé, à un super rythme ; propre mais fort et je me suis régalé ! Malheureusement, les ornières étaient tellement creusées que nous nous sommes mis sur le flanc à l’arrêt et la rotule n’a pas aimé la mésaventure ! Mais nous sommes là, très contents d’avoir remporté le T3 ! C’était un beau rallye, une belle aventure ! »

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 – 30es en 5h09’56 – 37es au général : L’équipage chinois, Rujin Mao et Yu Mao, termine 37es du classement général du Silk Way Rally 2016 !

 

 

UNE BELLE SPÉCIALE MAIS DURE POUR LES POLARIS RZR !

SILK WAY RALLY 2016

 

 

Vendredi, 22 juillet 2016

13e étape : Alashan – Wuhai

Liaison : 30,94 km – Spéciale : 367,44 km – Liaison : 326,51 km – Total : 724,89 km

 

Le Silk Way Rally entre dans la région autonome de Mongolie Intérieure et les panneaux des routes sont écrits maintenant dans les deux langues : en chinois et en mongole.

La Spéciale qui repart dans les dunes est exclusivement courue dans le sable, relativement mou ce matin et les premiers 70 km sont ceux de la fin de la Spéciale d’hier à l’envers. La scénique est toujours aussi fantasmagorique avec des lacs au milieu des grandes dunes.

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 – 31es en 8h07’39 : « C’était à nouveau une belle journée mais dure. La Spéciale s’est déroulée dans le désert très connu pour ses superbes et étonnants lacs. Cette fois, je me suis arrêté pour les prendre en photo, c’était tellement beau ! Les dunes n’étaient pas faciles à franchir car le sable était mou mais je suis content d’avoir fini cette étape. Demain, c’est l’arrivée du rallye à Hohhot ! »

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 32es en 8h14’42 : «  Aujourd’hui encore, ce n’était que des pistes de sable et des dunes. Nous sommes tout petits et notre problème après le passage des camions est qu’ils laissent des ornières profondes qui nous déstabilisent car on n’a pas le bon gabarit pour passer par-dessus, on est à cheval… Nous avons donc roulé avec un faux rythme et eu deux crevaisons… mais les paysages étaient superbes ! »

 

Demain, derniers kilomètres en course puisque celle-ci s’arrête à Hohhot. Dimanche, c’est en convoi que le Silk Way Rally entrera dans Pékin pour passer sur le podium.

 

 

UNE SPÉCIALE MAGNIFIQUE DANS LES DUNES !

SILK WAY RALLY 2016

 

 

Jeudi, 21 juillet 2016

12e étape : Jiayuguan – Alashan

Liaison : 183,5 km – Spéciale : 425 km – Liaison : 58,42 km – Total : 666,92 km

 

Ce matin, la tempête de sable et la pluie ont enfin disparu, laissant place à un ciel nuageux que troue timidement le soleil. La Spéciale du jour, se dirigeant toujours vers l’est et Alashan, est très variée. Le secteur sélectif débute par du terrain rapide suivi par des paysages extraordinaires de lacs au milieu des dunes pour terminer par des pistes sablonneuses et des portions de hors-piste assez techniques. La plus belle étape du Silk Way 2016 restera gravée dans les mémoires.

 

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 31es en 7h10’10 : «  La Spéciale était vraiment superbe, très belle et très technique. Je ne me suis pas ennuyé un seul moment du début à la fin et je n’ai pas vu passer les 400 km. C’était une journée parfaite; je me suis régalé en pilotage et les paysages étaient magnifiques ! »

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 : Ont connu des problèmes de batteries et sont arrivés tard au bivouac. 

LA TEMPÊTE ANNULE LA SPÉCIALE

SILK WAY RALLY 2016

 

 

Mercredi, 20 juillet 2016

11e étape : Dunhuang – Jiayuguan

Liaison : 44,28 km – Spéciale : 220,96 km – Liaison : 344,42 km – Total : 525,24 km

 

Ce matin, avant le départ, le vent de sable s’est levé sur le bivouac de Dunhuang et la visibilité étant très faible, l’organisation a annulé très justement la Spéciale pour préserver la sécurité des concurrents. 

NICOLAS DUCLOS ET SÉBASTIEN DELAUNAY DANS LES TRACES DE SARAH MALBEC

SILK WAY RALLY 2016

 

 

 

Mercredi, 19 juillet 2016

10e étape : Hami – Dunhuang

Liaison : 78,49 km – Spéciale : 340,4 km – Liaison : 106,75 km – Total : 525,24 km

 

 

Il fait à nouveau caniculaire à Dunhuang, la cité de la Province du Gansu, à l’est du désert du Taklamakan, où Sarah Malbec, la célèbre poétesse argentine a séjourné en 1928 pour étudier les grottes boudhistes de Magao et de Quianjo Dong et l’art millénaire de cette ville qui est née sur le Route de la Soie.

Pour les concurrents, pistes de graviers et de terre, un peu de fesh fesh et beaucoup de pierres sont au rendez-vous pour cette 10e étape.

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 37es en 5h47’07 : « On a roulé 340 km tout droit presque… sur du terrain roulant et dur avec un peu de fesh fesh pas trop brassé parce que nous étions partis à la 26e place ce matin. Malheureusement, nous pensions que ce serait mou et nous avons mis les pneus sable ce qui nous a valu 2 crevaisons. Mais nous avons assuré et préservé la machine, ce qui est le plus important. »

 

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 : Le Polaris RZR 1000XT+30 est arrivé enfin au bivouac et les mécaniciens de Xtremeplus le remettent en état pour que l’équipage prenne le départ demain.

 

 

TRÈS BELLE SPÉCIALE POUR LES POLARIS RZR !

SILK WAY RALLY 2016

 

 

Dimanche, 17 juillet 2016

8e étape : Bortala – Ürümqi

Liaison : 513,64 km – Spéciale : 256,93 km – Liaison : 134,78 km – Total : 905,35 km

 

La spéciale qui relie Bortala à Ürümqi n’est pas simple à gérer et il faut avoir l’oeil aguerri pour déjouer les nombreux pièges. Le début est relativement technique et ensuite, le terrain devient sablonneux avec une partie du parcours en hors-piste.

Les deux pilotes Polaris RZR 1000XT+30, Duclos et Mao, ont bien sorti leur épingle du jeu et terminent respectivement à la 28e et 35e place alors qu’ils sont nombreux à rentrer tard dans la nuit…

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 28es en 4h37’55 : « Nous avons roulé tranquillement en assurant pour éviter les pièges et cela a payé. Il y avait d’énormes ornières très profondes dans le fesh-fesh et nous les avons contournées par des pistes parallèles plus dures pour ne pas nous planter. Ce n’était pas très amusant mais c’était une étape de rallye raid difficile où il fallait assurer et sortir.”

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 – 35es en 5h04’45 : « C’était une spéciale dure aujourd’hui avec du sable, de grandes ornières profondes dans le sable où il était difficile pour nous de rouler. Mais, malgré un bruit de cardan qui claquait nous avons pu sortir et sur la liaison, nous avons changé la courroie qui avait cassé. »

 

 

UNE SUBLIME SPÉCIALE EN MONTAGNE POUR RALLIER LA CHINE

SILK WAY RALLY 2016

 

 

 

Samedi, 16 juillet 2016

7e étape : Almaty – Bortala

Liaison : 85,51 km – Spéciale : 76,86 km – Liaison : 419,2 km – Total : 581,57 km

 

Après la journée de repos à Almaty, dernière étape au Kazakhstan, le Silk Way Rally traverse les montagnes en une spéciale courte mais superbe afin de rejoindre la frontière chinoise. L’accueil est chaleureux et la douane excessivement bien préparée pour faire passer rapidement les concurrents. De l’autre côté, la différence d’avec le Kazakhstan est notable, la Chine est moderne et organisée.

La spéciale traversait donc les montagnes par des pistes qui ont ravi tous les concurrents !

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 45es en 1h20’07 : « C’est la plus belle spéciale que j’ai faite dans ma vie autant du point de vue paysages que du point de vue pilotage ! C’était vraiment le terrain que j’aime ; technique, roulant mais glissant. Dans un gué, pour doubler le Toyota, nous avons fait le sous-marin, avec de l’eau qui passait par-dessus le toit ! Nous nous sommes retrouvés trempés !

Les paysages de montagne étaient magnifiques avec des lacs, rivières et chevaux sauvages… »

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 – 58es en 1h25’32 : « La spéciale dans la montagne était très étroite mais très amusante. Ensuite, sur la liaison, nous avons passé la frontière et nous sommes entrés en Chine. Je dois dire que les formalités douanières ont été très rapides et faciles. Me voilà de retour en Chine et tout a été très bien préparé et organisé. La Chine a vraiment beaucoup progressé ces dernières années. »

LE VENT SE LÈVE SUR ALMATY

SILK WAY RALLY 2016

 

 

 

Jeudi, 14 juillet 2016

6e étape : Balkhash – Almaty

Liaison : 327,1 km – Spéciale : 411,35 km – Liaison : 117,43 km – Total : 855,88 km

 

La tempête s’est levée sur la sixième étape contraignant l’organisation à annuler la deuxième partie de spéciale car les hélicoptères ne pouvaient plus voler donc assurer la sécurité. Le secteur sélectif a donc été coupé au km 111 et les concurrents ont rallié Almaty, la capitale du Kazakhstan, en liaison. Dans la soirée, un déluge s’est abattu sur le bivouac, situé sur l’aéroport.

 

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 77es en 2h28’28 : « Nous avons eu de la chance que la spéciale soit arrêtée car nous avions un problème de vario et nous avons failli avoir le temps forfaitaire, nous sommes arrivés juste à temps au CH. Nous pensions que c’était la courroie mais elle n’était qu’un peu abîmée et nous l’avons changée. Ensuite, nous nous sommes arrêtés deux fois pour dégonfler et, avec le vent dans le dos, le moteur chauffait… En plus, le terrain était mou, très mou et cela faisait chauffer encore plus… Mais nous sommes là ! »

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 – 70es en 1h56’26 : « Steven (le copilote de Marco Piana) m’avait dit de faire attention au chott (lac asséché) et donc j’ai été prudent afin de ne pas me retrouver embourbé. Plus loin, j’ai vu un Toyota qui est entré dans une zone humide et a dû se faire tracter par un camion pour sortir et j’ai pu la contourner. C’était une belle spéciale mais je suis déçu qu’elle ait été raccourcie. 

Demain, après la journée de repos, nous arriverons en Chine et c’est un grand moment pour moi. »

UNE TRÈS BELLE MAIS LONGUE ÉTAPE POUR LES POLARIS RZR 1000XT+30

SILK WAY RALLY 2016

 

 

 

Mercredi, 12 juillet 2016

5e étape : Astana – BALKHASH

Liaison : 235,76 km – Spéciale : 568,24 km – Liaison : 16,75 km – Total : 820,75 km

 

La chaleur s’est installée sur les bivouacs du Silk Way Rally et le thermomètre frôle les 40°C. La steppe, désert vert, a remplacé les champs et le rally se dirige doucement vers la frontière chinoise qui sera traversée après la journée de repos.

 

Cette cinquième étape est jugée, de l’avis de tous les concurrents, très belle et très variée. À l’arrivée au bivouac, après les 16 km de liaison, les deux équipages Xtremeplus Polaris Factory Team sont heureux mais épuisés.

 

 

NICOLAS DUCLOS/SÉBASTIEN DELAUNAY N°145 – 47es en 7h51’33 : «  Quelle belle spéciale, super sympa à rouler mais très longue, je n’ai plus l’habitude de piloter des spéciales de près de 600 km… Les paysages étaient magnifiques avec de la steppe et de la montagne, du sablonneux, du roulant, du technique et du roulant mais très amusant à piloter. La machine est parfaite, nous n’avons aucun problème. »

 

RUJIN MAO/YU MAO N°180 – 75es en 8h23’52 : « C’était une très belle journée mais une spéciale longue et très fatigante. Nous avons eu deux crevaisons : pour la première, j’ai vu la pierre et j’ai essayé de l’éviter mais j’ai tapé avec l’arrière gauche et nous avons dû changer la roue. La deuxième crevaison est arrivée sur une piste en gravier, je me suis retrouvé avec un pneu à plat… Après ces deux crevaisons, nous n’avions plus de pneus de rechange, c’est assez angoissant et j’ai roulé doucement en faisant très attention. Ce fut donc une belle mais longue étape ! »