Aron Domazala et Symon Gospodarczyk 14es de la première spéciale du ADDC !

Abu Dhabi Desert Challenge

Dimanche, 3 avril 2016

Première Spéciale : 278 km

 

 

 

Après leur excellent résultat au Prologue, Aron Domazala et Symon Gospodarczyk sont partis dans cette première spéciale à la découverte du désert d’Abu Dhabi et terminent à la très belle 14e place (au classement provisoire).

Cette année, pour la 26e édition, l’organisation a changé quelque peu le tracé qui impliquait des endroits techniques et une belle partie de hors-piste avec des dunes à franchir.

 

Aron Domzala/ Symon Gospodarczyk n°244 – 14e au classement provisoire en 4h31’28 : « Ce fut une très longue et difficile journée mais nous avons signé un bon résultat : 2e T3 et 14e au général… Il y avait beaucoup de dangers et de pièges ce qui m’a obligé à rester concentré toute la spéciale sans jamais me reposer même pas en ligne droite. C’était épuisant… Et demain, je suis prêt à affronter une journée entière de dunes ! »

 

Domzala Maciej/ Bartek Boba n°246 – 22e au classement provisoire en 4h58’56 : « C’est mon premier jour de compétition et c’est vraiment une grande aventure ! J’ai commis une petite erreur car je n’ai pas assez dégonflé mais ceci dit, je n’ai pas eu trop de problèmes à franchir les dunes. »

 

Rustem Galimov /Petenko Igor n°242 – 31e au classement provisoire en 5h39’51: « C’est la première fois que je roule dans les dunes et cela m’a vraiment plu, c’est super ! Malheureusement, nous nous sommes ensablés sur une crête et nous avons perdu plus de 40′ mais je suppose que c’est le métier qui rentre ! Ensuite, nous avons cassé la courroie et nous avons encore perdu une bonne dizaine de minutes… »

 

Amos Eugenio/ Tornabell Rafael n°245 – pas de résultat pour le moment car problème de transpondeur : « Le début de la Spéciale était tout en ligne droite et très rapidement, j’ai cassé une courroie… J’ai donc compris que je ne devais pas rouler trop vite et nous avons baissé le rythme afin de préserver le RZR. Malgré cela, nous en avons cassé deux autres. Par contre, arrivés dans les dunes, cela a marché beaucoup mieux, c’était fantastique, la machine est formidable ! »