L’équipe Xtremeplus Polaris factory team arrive au complet à Agadir et en tête du T3 !

RALLYE DU MAROC

Jeudi 8 octobre

4e étape : Zagora – Agadir

Liaisons : 348 km – Spéciale : 293 km – Total : 641 km

Pour l’avant-dernière étape, le Rallye du Maroc met le cap à l’ouest pour rallier Agadir par des pistes rapides et caillouteuses mais qui traversent des paysages magnifiques. Après une semaine d’apprentissage, Eugenio Amos, navigué par Rafael Tornabell, termine premier des T3 !

EUGENIO AMOS/RAFAEL TORNABELL n°383 – 31es en 3h 41’00 : « Vu que pour le classement général, je ne pouvais plus rien faire, aujourd’hui, j’avais décidé de tout tenter ! Et surtout, je ne voulais laisser personne de l’équipe se placer devant moi ! J’ai donc attaqué tout en gérant le matériel et la voiture n’est pas endommagée. C’était une belle spéciale, sans grandes difficultés. Mais il a fallu économiser le moteur et la courroie dans les longues lignes droites qui étaient nombreuses. »

 

PATRICE GARROUSTE/JEAN-MICHEL POLATO n° 384 – 33es en 3h48’10 : « C’était une belle spéciale aujourd’hui, avec de beaux paysages mais une véritable autoroute ! Nous avons géré le retour ou plutôt la fin de la course mais nous avons eu une crevaison… Malheureusement, aujourd’hui, je n’étais pas très bien… un peu malade ! »

 

ARON DOMZALA/SZYMON GOSPODARCZYK n° 382 – 39es en 4h32’03 : « Ce fut chaud ! Au début tout a bien marché mais soudain, au km 70, nous avons cassé les deux cardans arrières. Nous avons commencé à démonter et à changer celui que nous avions avec nous en 16′, ce qui n’est pas mal. Ensuite, nous avons attendu Éric et Seb qui nous ont donné le leur et Marco est arrivé pour nous aider à le monter. En tout, nous avons perdu 41′ car nous avons aussi eu une crevaison à 50 km de l’arrivée. En navigation, nous n’avons pas connu de problème… »

 

 

ÉRIC MOZAS/SÉBASTIEN DELAUNAY n° 380 – 40es en 4h33’30 : « Nous avons bien roulé et dépanné les Polonais avec notre cardan de secours. Il y avait beaucoup de cailloux en début de course mais, à 60 km de l’arrivée, un tirant arrière s’est cassé et nous avons mis 40′ pour le démonter… et le cardan s’est déboîté ! Nous avons donc été obligés de le rafistoler et quand Aron et Szymon sont passés, nous étions en train de ranger les outils et nous leur avons fait signe de continuer. »

 

 

 

 https://www.facebook.com/infoxtremeplus?ref=hl