Victoire d’étape pour l’équipage Gringo/Delaunay au volant du Polaris RZR 1000XT+30

 

MERZOUGA RALLY

 

Mercredi 22 octobre

3e étape : Merzouga – Erfoud

Liaison : 0 km – Spéciale : 249,11 km – Liaison : 25,51 km – Total : 274,62 km.

 

Ce matin, si les motos sont parties en ligne dans les dunes de Merzouga, les SSV ont pris un départ traditionnel. Cap au sud-ouest, les pilotes traversent l’Erg Ouzina dans son intégralité avant de remonter vers le nord dans un canyon inédit mais avant de retrouver la Kasbah Said et l’arrivée, il y a eut encore beaucoup de dunes difficiles à franchir vu la lumière de mi-journée et le peu de relief…

Cette deuxième partie d’étape marathon ne fut pas sans mésaventures pour les membres de l’équipe Xtremeplus, tous au rendez-vous à l’arrivée à Erfoud et contents d’avoir terminé cette spéciale difficile. Belle victoire du n°216, parti, comme chaque jour, avec 120 litres d’essence alors que les « petites machines » n’en n’emmène que 36 litres.

 

 

Jes Gringo/Seb Delaunay n°216 — : « Dès le départ, à 5 km, nous avons dû changer la courroie qui avait probablement chauffé la veille dans le fesh fesh et nous avons perdu 20′. Ensuite, nous avons eu deux crevaisons que Seb a réparé avec des mèches puis le silencieux qui a explosé ! Sur la fin, nous avons traversé un erg très difficile car il était passé midi et avec la lumière blanche, nous ne pouvions voir le relief… C’était très éprouvant ! Tellement dur que je n’arrive même pas à dire si la spéciale était belle. »

 

Nicolas Duclos/Laurent Lichtleuchter n°218 — : « Ce matin, quand le parc fermé s’est ouvert, nous avons réparé notre triangle et attaqué tranquillement les dunes à 1.5 kg. Nous sommes repassés dans le trous où nous sommes tombés hier et cette fois, il y avait de la rubalise… et des bouts de plastic qui n’étaient pas les nôtres ! Avant le dernier cordon de dunes, nous avons dégonflé à 800 g car il faisait chaud et le sable était mou. En repartant, nous avons oublié de mettre le 4×4… et quand je l’ai mis, il ne fonctionnait plus alors nous avons continué comme ça et tout s’est bien passé ! Le RZR est vraiment une machine extraordinaire ! On a limité les dégâts et je suis vraiment content d’être enfin passé dans les dunes de Merzouga, j’en rêvais depuis l’année dernière ! »

 

Éric Mozas/Alain Multinu n°219 — : « C’était une journée très dure mais aussi très intéressante tant en navigation qu’en pilotage. Nous avons failli nous retourné au saut d’une dune quand le RZR s’est mis en soleil… j’ai alors accéléré à fond et les roues avant ont redressé la voiture mais c’était moins une ! Un moment où l’on roulait doucement, nous nous sommes fait doubler par deux pelles roses… Je dois dire que cela m’a réveillé et qu’ensuite nous les avons « atomisées »… et crevé un pneu plus loin ! Comme chaque jour depuis que le rallye est parti, je suis content de vivre cette belle aventure !»

 

Charles Prezioso/Jacques Prezioso n°220 — : « Superbe journée ! Nous n’avons pas crevé même dans les cailloux et pourtant j’ai roulé fort. Dans les dunes, je ne me suis pas ensablé… Juste une fois sur un petit tas de sable. Je n’en reviens pas du pouvoir diabolique du RZR qui grimpe des dunes énormes et toutes droites ! Malheureusement, nous avons dû changé la courroie à 4 km de l’arrivée car nous sommes montés trop haut en température. Mais aujourd’hui nous avons tous les CP et tous les waypoints, je suis vraiment content ! »

 

Suivre XTREMEPLUS en live et résultats : http://vulcain.iritrack.net/tdcom/eviewer/merzougarally/